Nous avons eu le plaisir d’accueillir, début janvier à Nantes, en partenariat avec l’ECV, l’équipe de Bookster. Ou pour être plus précis : Alexandre Millet et Pierre Busson de l’agence de communication Maartin. Pour resituer Bookster : « Ce sont des livres qui s’affichent aux murs » pour reprendre leur slogan. Des affiches en 59,4×84,1 cm, un texte (en entier) classique, d’un auteur qui l’est tout autant. Une titraille inventive, une typo bien sentie, et voilà… C’est simple et beau. Retour sur leur semaine nantaise…

Sans titreÀ gauche : Pierre Busson. À droite : Alexandre Millet de Bookster.


La conférence à l’ENSAN

Alexandre Millet et Pierre Busson ont ouvert le 61e TDC par une conférence inaugurale à l’École nationale supérieure d’architecture de Nantes.

Crédit : Tim Fox/ECV Nantes

Ils appartiennent donc à l’agence de communication Maartin, avec deux A. Maartin pour Martin, le patronyme le plus répandu en France car ils considèrent que les questions de design et de communication doivent parler au plus grand nombre. Les deux A, car il faut aussi pouvoir marquer sa différence et sa spécificité face à la multitude.

Crédit : Tim Fox/ECV Nantes

Bookster, c’est d’abord une respiration, un pas de côté des contingences habituelles d’une agence de communication, un espace de liberté. La possibilité de travailler sur un concept qui leur est propre avec des partenaires qu’ils choisissent. C’est le prolongement, l’aboutissement d’un travail de jeunesse d’Alexandre Millet, qui fasciné par le texte Les Carnets du sous-sol de Fiodor Dostoïevski, avait décidé de le placarder chez lui en une seule est même affiche… Marque tangible et omniprésente de son obsession littéraire.

Crédit : Tim Fox/ECV Nantes

Bookster, c’est aussi une rencontre avec Thomas Huot-Marrchand, le créateur de la police de caractère « Minuscule », font multi primée notamment remarquée par le grand Erik Spiekerman. Sans cette police, pas vraiment de Bookster… Car c’est l’élément typographique qui rend viable le concept. Une police pensée et  dessinée pour le corps 6
(Il en existe aussi des dessins pour les corps 5, 4, 3 et 2). C’est le fruit d’une longue recherche sur le travail d’un ophtalmologue du XIXe siècle : Émile Javal. Car n’oublions pas que Bookster, c’est avant tout un texte… Un texte que l’on doit pouvoir lire. Et c’est là tout le défis et la réussite de cette police de caractère.

Crédit : Tim Fox/ECV Nantes

Six affiches ont vu le jour. Du classique de la philosophie des Lumières à l’ouvrage d’édification politique florentin en passant par le conte pour enfant ou le texte poétique sulfureux. Le but étant de se saisir de textes qui parlent à l’inconscient collectif du plus grand nombre sans pour autant les avoir lu. L’ on affiche moins un Bookster dans son salon pour le lire que pour ce qu’il représente par sa forme et son fond mais aussi ce qu’il dit de nous. Pour ma part, je serais plus à l’aise chez une personne qui affiche Alice au pays des Merveilles dans son salon que chez une autre qui affiche Le Prince de Machiavel au-dessus de son lit.

Crédit : Tim Fox/ECV Nantes

Le traitement graphique et esthétique se veut aussi représentatif d’une certaine perception de l’œuvre, tout à la fois celle du designer-typographe qui la conçoit que celle qu’il suppose présente dans l’esprit des lecteurs :

Machiavel dans une police qui rappelle autant de petites lames aiguisées prêtes à lacérer un rival politique. La représentation de la chute d’Alice dans un trou sans fond symbolisée par la forme conique qui contient le titre ou encore l’ombre oppressante qui plane dans l’affiche du Horla subtilement intégrée par un simple verni sélectif.


Le workshop

Cette venue était surtout le prétexte à une semaine de workshop avec les étudiants du M2 de l’ECV. Alexandre et Pierre leur ont proposé de se livrer à l’exercice Bookster. Un texte de Zola , à vrai dire deux textes de Zola : Comment on se marie et Comment on meurt… Le gabarit (secret de fabrication bien gardé) d’une affiche… La fameuse police «Minuscule»… Exercice entre contraintes formelles strictes et liberté de création… Réussir à faire jaillir grâce un choix typographique et un parti pris esthétique les représentations que l’on a de Zola, de son œuvre, de son courant littéraire mais aussi de son époque. Créer une affiche qui s’adresse à l’inconscient collectif du plus grand nombre tout en offrant un design original. Trouver l’équilibre entre respect de la lisibilité du texte et audace graphique.

12647928_762067770589823_753736092_nCrédit : Bookster

12650755_762067777256489_1875972571_nCrédit : Bookster

12607181_762067760589824_265773813_nCrédit : Bookster


Crédit : Tim Fox/ECV Nantes

Crédit : Tim Fox/ECV Nantes

Bookster conference et workshop, janvier 2016, Nantes, photo Tim Fox

Crédit : Tim Fox/ECV Nantes

Bookster conference et workshop, janvier 2016, Nantes, photo Tim Fox

Crédit : Tim Fox/ECV Nantes



Les affiches produites par les étudiants

Les étudiants ont produit quatorze affiches, certaines se détachent mais toutes font montre d’une créativité, d’un investissement et d’une rigueur d’exécution des plus prometteuse.

Bookster conference et workshop, janvier 2016, Nantes, photo Tim Fox

Anne Barbazanges & Victoria Dubois / Crédit : Tim Fox/ECV Nantes

Bookster conference et workshop, janvier 2016, Nantes, photo Tim Fox

Clarence Grué & Klervi Blanchard / Crédit : Tim Fox/ECV Nantes

Bookster conference et workshop, janvier 2016, Nantes, photo Tim Fox

Priscille Binachon / Crédit : Tim Fox/ECV Nantes

Bookster conference et workshop, janvier 2016, Nantes, photo Tim Fox

Edward Folberth / Crédit : Tim Fox/ECV Nantes

Bookster conference et workshop, janvier 2016, Nantes, photo Tim Fox

Cassandre Trévilly & Aldona Durlik / Crédit : Tim Fox/ECV Nantes

Bookster conference et workshop, janvier 2016, Nantes, photo Tim Fox

Doriane Bunel & Mathilde Gayet / Crédit : Tim Fox/ECV Nantes

Bookster conference et workshop, janvier 2016, Nantes, photo Tim Fox

Antoine Ballargeau & Manuel Marolleau / Crédit : Tim Fox/ECV Nantes

Bookster conference et workshop, janvier 2016, Nantes, photo Tim Fox

Baptiste Kucharski / Crédit : Tim Fox/ECV Nantes

Bookster conference et workshop, janvier 2016, Nantes, photo Tim Fox

Juliette Meunier & Lucie Chognot / Crédit : Tim Fox/ECV Nantes

Bookster conference et workshop, janvier 2016, Nantes, photo Tim Fox

Lou Lohé & Nina Delevaque / Crédit : Tim Fox/ECV Nantes

Bookster conference et workshop, janvier 2016, Nantes, photo Tim Fox

Rémi Leenhardt & Maxime Brémond / Crédit : Tim Fox/ECV Nantes

Bookster conference et workshop, janvier 2016, Nantes, photo Tim Fox

Louise Quintin / Crédit : Tim Fox/ECV Nantes

Bookster conference et workshop, janvier 2016, Nantes, photo Tim Fox

Quitterie Roger / Crédit : Tim Fox/ECV Nantes

Bookster conference et workshop, janvier 2016, Nantes, photo Tim Fox

Joanna Villemain / Crédit : Tim Fox/ECV Nantes

Membre de CCCC depuis sa fondation, je travaille dans l’édition (principalement universitaire) comme typographe et assistant de production. Passionné par l’histoire de la typographie et de l’édition, je n’en demeure pas moins fasciné aussi par le livre numérique. Je caresse le doux rêve de lancer ma propre maison d’édition numérique.